Sommeil

En France, une personne sur 3 est concernée par un trouble du sommeil. Les Français dorment 1h30 de moins qu’il y a 50 ans et dans la tranche d’âge des 25 – 45 ans, il y a un déficit avéré de sommeil, et paradoxalement, cette même tranche d’âge considère que dormir est une perte de temps.

 

Consultez les formations en géobiologie

Pourquoi dormons-nous ?

  • Croissance et développement : Le sommeil favorise la libération d’hormones de croissance et de mélatonine, qui sont cruciales pour le développement et la régénération des tissus.
  • Préservation des capacités cognitives : Pendant le sommeil, notre cerveau consolide les informations apprises pendant la journée, favorisant ainsi l’apprentissage et la mémorisation.
  • Régulation de la température corporelle : Le sommeil aide à maintenir une température corporelle stable, ce qui est crucial pour le bon fonctionnement de nos organes et de nos systèmes.
  • Prévention de la prise de poids : Le sommeil régule la glycémie et contribue à prévenir la prise de poids excessive.
  • Protection cardiovasculaire : Un sommeil adéquat est important pour la santé cardiovasculaire et contribue à réduire le risque de maladies cardiaques.
  • Élimination des toxines : Pendant le sommeil, le cerveau élimine les toxines accumulées pendant la journée, ce qui peut aider à prévenir certaines maladies, telles que le cancer et Alzheimer.
  • Récupération physique et mentale : Le sommeil permet au corps et à l’esprit de se reposer et de se régénérer, favorisant ainsi la récupération physique, psychologique et intellectuelle.
  • Renforcement du système immunitaire : Un sommeil adéquat renforce les défenses immunitaires, aidant ainsi à prévenir les infections et les maladies.
  • Régulation de l’humeur et du stress : Le sommeil joue un rôle crucial dans la régulation de l’humeur et du stress, favorisant un bien-être mental et émotionnel.
  • Maintien de la vigilance : Un sommeil suffisant est essentiel pour maintenir la vigilance et la concentration tout au long de la journée.

 

Les stades du sommeil comprennent deux grandes catégories :

Le sommeil non-REM (mouvements oculaires non-rapides) :

  • N1 : Ce stade correspond au début du sommeil, où l’on peut facilement être réveillé. Il est caractérisé par une transition de l’état d’éveil au sommeil.
  • N2 : Pendant ce stade, le sommeil devient plus profond, mais il reste relativement léger. Il est marqué par une diminution de l’activité cérébrale et l’apparition de complexes K.
  • N3 : Aussi connu sous le nom de sommeil lent profond, ce stade est le plus réparateur. Il est caractérisé par des ondes cérébrales lentes et des mouvements musculaires réduits.

Le sommeil paradoxal (ou REM, Mouvements Oculaires Rapides) :

REM : Ce stade est celui où la plupart des rêves se produisent. Pendant le sommeil paradoxal, l’activité cérébrale est intense et similaire à celle de l’état d’éveil. Les muscles sont paralysés, sauf les muscles oculaires, d’où le nom de mouvements oculaires rapides. Ce stade est également important pour la consolidation de la mémoire et le traitement émotionnel.

Ces deux catégories de sommeil alternent tout au long de la nuit dans des cycles d’environ 90 minutes, avec une prédominance du sommeil non-REM en début de nuit et du sommeil paradoxal plus tard dans la nuit. Ce cycle de sommeil est crucial pour un repos optimal et le bon fonctionnement du corps et de l’esprit.

 

Les cycles du sommeil

Ils sont des séquences de différentes phases de sommeil qui se succèdent tout au long de la nuit.

  • Phase de sommeil léger (N1 et N2) : Au début de chaque cycle, on entre dans le sommeil léger, caractérisé par une relaxation musculaire et des ondes cérébrales plus lentes que dans l’état d’éveil. La phase N1 est courte et marque la transition entre l’éveil et le sommeil, tandis que la phase N2 est plus stable et représente une partie plus importante du sommeil léger
  • Phase de sommeil profond (N3) : Après le sommeil léger, on entre dans le sommeil profond, également appelé sommeil lent profond ou phase N3. C’est la phase la plus réparatrice du sommeil, caractérisée par des ondes cérébrales lentes et des mouvements musculaires réduits.
  • Phase de sommeil paradoxal (REM) : À la fin de chaque cycle, on entre dans la phase de sommeil paradoxal, marquée par une activité cérébrale intense et des mouvements oculaires rapides. C’est à ce stade que la plupart des rêves se produisent, et il est crucial pour la consolidation de la mémoire et le traitement émotionnel.

Chaque cycle de sommeil dure généralement environ 90 minutes chez un jeune adulte, bien que cela puisse varier d’une personne à l’autre. Au cours de la nuit, ces cycles se répètent plusieurs fois, avec une prédominance du sommeil lent profond et du sommeil paradoxal plus tard dans la nuit. Ce schéma cyclique contribue à un sommeil réparateur et à une récupération physique et mentale optimale.

 

les besoins en sommeil évoluent tout au long de la vie

  • Nouveau-né : Besoin de 16 à 17 heures de sommeil sur 24 heures, réparti sur 18 à 20 cycles sans distinction entre jour et nuit.
  • Enfant (3 mois à 12 ans) : Évolution marquée par la transition du sommeil paradoxal et lent, stabilité accrue à 9 mois, disparition progressive des siestes, avec une phase de sommeil profond en début de nuit. À l’âge de 6 ans, le sommeil devient plus stable avec de brefs réveils.
  • Adolescent : Réduction du sommeil lent profond, augmentation du sommeil léger et décalage des heures de coucher. Les conséquences peuvent inclure l’irritabilité, les troubles de concentration, la prise de poids, entre autres.
  • Adulte : La durée moyenne de sommeil est d’environ 7 heures, mais elle peut être influencée par les contraintes familiales et professionnelles.
  • Personnes âgées (à partir de 60 ans) : Diminution du sommeil profond, endormissement prolongé, troubles du sommeil accrus, réveils nocturnes plus fréquents, moins de sommeil paradoxal et tendance à se coucher plus tôt.

Il est également crucial de noter que des nuits de moins de 6 heures augmentent le risque de diabète de type 2 de 28 %, et un manque de sommeil peut rendre plus vulnérable aux maladies. Environ 16 % de la population souffre d’insomnie, 5 % d’apnée du sommeil et 8 % du syndrome des jambes sans repos. Ces statistiques soulignent l’importance d’un sommeil de qualité pour la santé globale et le bien-être.

Les facteurs qui empêchent un bon sommeil

  • Température de la chambre : Une température trop élevée ou trop basse peut affecter le sommeil en perturbant la régulation thermique du corps. Une température idéale se situe généralement entre 18 et 19 degrés Celsius.
  • Repas tardif et copieux : Un repas lourd ou tardif peut rendre difficile l’endormissement, car la digestion peut interférer avec le processus de sommeil. Il est recommandé de laisser au moins 5 heures entre le dernier repas et l’heure du coucher.
  • Excitants : La consommation de substances excitantes comme le thé, le café ou le tabac peut rendre difficile l’endormissement et perturber le sommeil.
  • Rythmes irréguliers : Des horaires de sommeil irréguliers peuvent perturber le rythme circadien naturel du corps, ce qui rend difficile l’endormissement et peut entraîner des réveils nocturnes.
  • Environnement bruyant et lumineux : Le bruit et la lumière peuvent perturber le sommeil en empêchant de s’endormir ou en provoquant des réveils nocturnes.
  • Perturbations électromagnétiques : Les ondes électromagnétiques émises par les appareils électroniques comme les téléphones, les prises et les téléviseurs peuvent perturber le sommeil en interférant avec les rythmes biologiques du corps.
  • Présence d’énergies nocives : Certaines croyances suggèrent que la présence d’entités, d’égrégores ou d’esprits en sortie de corps peut perturber le sommeil en créant un environnement énergétique négatif.
  • Taux vibratoire bas : Un environnement avec un faible taux vibratoire peut affecter le bien-être général et la qualité du sommeil.

 

L’appel du sommeil

  • Lorsque nous plongeons dans le sommeil, notre fréquence cérébrale diminue, nous passons par différents états de conscience qui correspondent à des rythmes cérébraux spécifiques :

    • Delta : Correspondant au sommeil profond, où notre activité cérébrale est la plus basse. C’est dans cette phase que nous récupérons le plus physiquement
    • Thêta : Associé à la somnolence, la méditation et l’hypnose. Dans cet état, notre conscience est plus réceptive aux sensations et aux stimuli extérieurs
    • Alpha : Correspond à une conscience apaisée, souvent atteinte juste avant de s’endormir ou lors de périodes de relaxation profonde
    • Bêta : Caractérisant l’état d’éveil normal et la vigilance.

    Lorsque nous sommes dans un état de sommeil et de relâchement, notre esprit devient plus réceptif à d’autres dimensions ou réalités subtiles. Cela peut se manifester par des perceptions telles que la sensation de présences, la vision de formes ou d’orbes, ou d’autres expériences sensorielles qui sortent de l’ordinaire.

    Cela peut perturber certaines personnes parce que, dans cet état de sommeil, nous sommes plus vulnérables aux influences extérieures. Notre esprit est moins protégé et moins en mesure de filtrer les expériences inhabituelles ou les perceptions paranormales. Cela peut engendrer de l’anxiété, de la peur ou de l’incertitude chez ceux qui ne sont pas habitués à ce genre d’expériences ou qui ne comprennent pas leur nature.

     

    Quoi faire pour mieux dormir ?

    • Éviter les conflits avant le coucher : Pour favoriser une atmosphère calme et sereine avant le sommeil, il est conseillé d’éviter les conflits ou les tensions
    • Vérifier son taux vibratoire et purifier les énergies : Il est suggéré de vérifier son propre taux vibratoire et l’environnement énergétique de la pièce. Si nécessaire, des techniques de purification comme l’utilisation de la sauge peuvent être pratiquées
    • Éloigner les appareils électroniques du lit : Débrancher les appareils électroniques près du lit peut aider à réduire les perturbations électromagnétiques et favoriser un sommeil plus paisible
    • Ouvrir la fenêtre pour purifier l’air : L’aération de la pièce peut contribuer à purifier les énergies et à favoriser un sommeil réparateur
    • Écouter une musique relaxante en ondes Thêta : La musique relaxante en ondes Thêta peut aider à induire un état de relaxation profonde propice au sommeil
    • Pratiquer l’ancrage à la terre : Se connecter à la terre peut aider à calmer l’esprit et à réduire l’activité mentale excessive avant le coucher
    • Utiliser des sachets de sel bénits et de l’eau bénite : Placer des sachets de sel bénits aux coins de la pièce et utiliser de l’eau bénite peut aider à éliminer les énergies négatives et à purifier l’environnement
    • Passer une prière pour favoriser le sommeil : Réciter une prière ou une affirmation positive avant le coucher peut aider à apaiser l’esprit et à favoriser un sommeil paisible.

     

Le voyage astral pendant le sommeil

Lorsque nous dormons, notre esprit peut parfois voyager dans d’autres dimensions, loin de notre corps physique. C’est comme si on flottait, qu’on vivait des aventures incroyables, qu’on rencontrait des gens, parfois familiers, parfois non. C’est une sorte de déconnexion momentanée de la réalité terrestre.

Mais tout n’est pas toujours rose dans ces voyages astraux. Si notre énergie est basse, on peut attirer des expériences désagréables, comme des cauchemars qui nous tirent vers le bas et nous laissent avec une sensation de malaise. C’est un peu comme si on se retrouvait coincé dans un mauvais film d’horreur.

En gros, on attire à nous ce qui nous ressemble au niveau énergétique. Donc, pour des voyages plus agréables, mieux vaut garder les vibrations positives et élevées !

 

Prière pour favoriser le sommeil

  • Eau bénite : Assurez-vous d’avoir de l’eau bénite à portée de main. Si vous n’en avez pas, vous pouvez en obtenir dans une église ou la bénir vous-même en suivant le rituel approprié.
  • 15 minutes de temps libre : Allouez-vous 15 minutes de temps libre pour effectuer le rituel sans être pressé.
  • La croix au commencement et à l’intérieur de la prière :Au commencement de la prière : Tracez une croix sur vous-même en commençant par le front, puis en descendant vers le bas, puis de l’épaule gauche à l’épaule droite. Cela symbolise votre engagement dans la prière et votre connexion spirituelle.À l’intérieur de la prière : Lorsque la croix est mentionnée dans la prière, tracez-la sur l’objet à bénir avec votre main droite.
  • Répétez la prière trois fois : Récitez la prière trois fois pour renforcer son effet et son intention.

Souvenez-vous, Seigneur, de David, et de toute sa douceur. Comme il a juré au Seigneur et voué ce vœu au Dieu de Jacob: Si j’entre dans l’intérieur de ma maison, si je monte sur le lit de mon repos; Si j’accorde à mes yeux le sommeil, et à mes paupières l’assoupissement;

Et le repos à mes tempes, jusqu’à ce que je trouve un lieu pour le Seigneur, un tabernacle pour le Dieu de Jacob.

Voilà que nous avons appris qu’il était à Ephrata, nous l’avons trouvé dans les champs de la forêt.

Nous entrerons dans son tabernacle, nous adorerons dans le lieu ou se sont arrêtés ses pieds.

Levez-vous, Seigneur, et entrez dans votre repos, vous et l’arche de votre sanctification.

Que vos prêtres soient revêtus de justice et que saints exultent.

A cause de David votre serviteur, ne détournez pas la face de votre Christ.

Dieu a juré la vérité à David et il ne l’éludera pas: Je mettrai un fils du fruit de tes entrailles sur ton trône.

Si tes fils gardent mon alliance et mes témoignages que je leur enseignerai, Et si leurs fils les gardent aussi jusqu’à jamais, il s’assoiront sur votre trône.

Puisque le Seigneur a choisi Sion, il l’a choisie pour son habitation.

C’est là pour toujours le lieu de mon repos, j’y habiterai puisque je l’ai choisie.

Bénissant, je bénirai sa veuve, ses pauvres, je les rassasierai de pain.

Je revêtirai ses prêtres de salut, et ses saints exulteront d’exultation.

Là, je produira la corne de David : j’ai préparé une lampe à mon Christ.

Je couvrirai ses ennemis de confusion; mais sur lui fleurira ma sanctification.

S’asperger d’eau bénite

Parlons géobiologie, ou des formations ?

📞 07.83.65.96.98

📧 contact at formationaumagnetisme.fr

Marine BadetMarine Badet
20:33 11 Jan 24
Très bonne formation. Enrichissante, libératrice, instructive et pour ma part passionnante. Cette formation nous ouvre à quelque chose de grand, on se découvre un peu plus et Gérald est un très bon formateur, aimable, poli, intéressant et même drôle! En tout cas j'ai apprécié apprendre tout ça auprès des ces personnes que j'ai rencontré, il n'y a pas de hasard. Je recommande largement cette formation qui en plus se fait dans un contexte (plus familiale..donc plus à l'aise)Dans cette expérience on repart avec de belles choses en tout cas.
Jean DJean D
10:46 29 Jun 22
J'ai VRAIMENT ADORE participer au stage de Béziers en Juin 2022 !Gérald est très humble et très à l'écoute de ses participants, toujours dans l'objectif de bien nous connaître pour mieux nous aider à progresser, patient et généreux dans les émotions.Le Groupe, bien évidemment était SUPER ! De Belles Personnes, avec chacun des expériences de Vie différentes mais très fortes...Nous sommes Toutes et Tous repartis avec beaucoup d'envie de progresser vers "l'aide à l'autre" et l'utilisation du pendule et des différentes pratiques apprises.Bien évidemment, c'est à nous ensuite de continuer notre apprentissage vers de belles Aventures !!!Gérald m'a donné l'Envie, les clés et les Guides, à moi maintenant de progresser !!!MERCI, vraiment MERCI, à Gérald et à toute notre Belle Equipe !!!!Et, ..., VIVE LA VIE !!!Jean.
js_loader
error: Le contenu est protégé et soumis aux droits d'auteur